Adieu François.

Notre Frère François CHAUVEAU vient de nous quitter pour rejoindre l’Orient Eternel.

C’est un abattement.

Certains d’entre nous ont été à côté de lui pendant ce long été. François a distillé à tous un apaisement, une sérénité, une sagesse teintée d’humour. Au cours de ces dernières semaines l’un d’entre nous a été avec lui quotidiennement assurant le  lien fraternel. Il nous transmettait les messages de François, ses pointes d’humour et d’auto dérision, ses pensées vers nous, son attachement à notre Ordre..

François ne nous a pas donné de leçon de vie, c’est nous qui les avons prises.

Il n’est pas possible de parler de lui au passé.

François est l’homme des dons, ceux que donne la vie et ceux de la générosité discrète.

Cet Homme a le don de réunir autour de lui, de fédérer les amitiés et les enthousiasmes. Volubile sans être dérangeant, attentif aux autres, joyeux et lumineux, malicieux sans être blessant. Cet Homme, ce Frère, est le centre de cercles d’amitié.

Des témoignages de sa générosité discrète nous sont venus au fil des échanges entre nous tous.

Le cercle d’amitié est formé autour de Sylvie, Pauline et Juliette, et de ses petits- enfants. Maintenons ce soutien fraternel dont elles ont besoin.

« … Et ce qui vaut bien mieux que l’argent et la gloire tu es un Homme mon Frère ».

Bernard A.

Retrouver François en Audio pendant cette mémorable soirée “Rabelais

One Comment

  1. Lumière et Connaissance

    Drôle, facétieux mais surtout lumineux ami, tu fus le candidat parfait pour te glisser avec ton aisance habituelle dans le costume « François Rabelais ». Ton immense talent, ta prestation exceptionnelle le 27 mars 2019 subjuguèrent les « Amphis » et même les plus grands spécialistes de Rabelais.
    Aujourd’hui auprès d’Alcofribas, tu dois enfin connaître le secret de la Dive Bouteille, après que nous en ayons nous-même gouté quelques-unes, « avec modération bien sûr » lors de nos répétitions.
    Nous espérions te confier un autre rôle à ta mesure et en parfait accord avec toi. Dès les premières lectures, de ce qui restera un projet, tu es devenu le dominicain « Las Casas » s’insurgeant, tempêtant contre les crimes des conquistadors, contre toutes les victimes de la barbarie et de la cupidité des hommes dits civilisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *